logo du site

SOUS LE CAPOT

Mécanique Automobile, Vulgarisation, Fiches techniques de véhicules neufs

icone_technologie

Sommaire

Constituants d'une Direction Moderne

icone_technologie icone fleche

Introduction

icone_technologie icone fleche

I - Deux architectures

En faisant abstraction des dispositifs d'assistance, il existe deux types d'architecture de direction :

  • l'architecture à boîtier de direction
  • l'architecture à crémaillère

   1. Boîtier de direction

   2. Crémaillère

Dans une architecture à crémaillère, le mouvement de rotation de la colonne de direction est transformée en mouvement de translation par une association "pignon - crémaillère". Des biellettes de direction transmettent ensuite le mouvement aux porte moyeux sur un point d'attache excentré par rapport à l'axe de pivot de ces derniers.

Schéma explicatif direction

Schéma cinématique en perspective d'une direction à crémaillère

icone_technologie icone fleche

II - Constituants d'une direction moderne

Une direction moderne est constituée :

  • d'une colonne de direction
  • d'une crémaillère de direction
  • de biellettes de direction
Une direction

Une direction moderne, à Crémaillère

Étudions ces trois organes, leurs rôles et leur fonctionnement en détail.

   1. Colonne de direction

La colonne de direction permet de transmettre l'effort exercé sur le volant au boîtier de direction. Elle peut être constituée d'une simple barre rigide sur laquelle est fixé un pignon ou de plusieurs barres reliées par des joints de cardan. C'est cette dernière architecture que l'on trouve sur les véhicules modernes, car elle permet de transmettre les efforts, même si l'axe du volant et celui de l'entrée du boîtier de direction ne sont pas alignés. Elle permet également le réglage en hauteur et en profondeur du volant.

Colonne de direction simple

Colonne de direction simple, utilisée sur tracteur

Colonne de direction à cardans

Colonne de direction moderne, à joints de cardan

   2. Crémaillère de direction

La crémaillère de direction transforme le mouvement de rotation de la colonne de direction en mouvement de translation. Son principe de fonctionnmenet est le suivant : un pignon fixé à la colonne entraîne une crémaillère qui coulisse dans son boîtier. Ce dernier est fixé rigidement au châssis. La crémaillère est reliée, à chacune de ses extrémités, à une biellette de direction par une liaison rotule. Des soufflets protègent chacune de ces rotules.

Crémaillère de direction

Crémaillère de direction de type manuel, utilisée sur Citroën Saxo (marque Lizarte)

   3. Biellettes de direction

Les biellettes de direction assurent la liaison entre la crémaillère et les portes fusées. Elles sont constituées:

  • d'une rotule de direction intérieure
  • d'une rotule de direction extérieure

Ces deux rotules sont emboîtées l'une dans l'autre de telle sorte que la longueur totale de la biellette soit ajustable. Cela permet de régler le parallélisme des roues. Pour réaliser cette liaison, une des deux rotule dispose d'un filetage intérieur et l'autre d'un filetage extérieur. Après vissage d'une des rotules dans l'autre, on utilise un écrou pour maintenir la biellette à la longueur désirée.

Biellette de direction

Une biellette de direction composée d'une rotule de direction intérieure et extérieure (Cas d'une Citroën Xsara)

icone_technologie icone fleche

Voir également